Contribution de Pape Sakho.

S.M.B
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
Retrouvez dans le lien "G?©ographie/D?©mographie" d'AfrikR?©flexion, la r?©flexion du s?©n?©galais Pape Sakho sur la cr?©ation d'une nouvelle ville administrative au S?©n?©gal. Pape Sakho est g?©ographe, Ma?Ætre assistant ?† la facult?© des lettres et sciences humaines de l‚ÄôUniversit?© Cheikh Anta Diop (S?©n?©gal). Il est Directeur de l‚ÄôInstitut de population de la m?™me universit?©.

DROITS D’AUTEURS.

Cet article ne peut-?™tre reproduit ailleurs sous quelque forme que ce soit sans l‚Äôautorisation explicite de l‚Äôauteur. Veuillez nous contacter pour joindre l‚Äôauteur.

Contribution



¬´ Sortir de Dakar ? ¬ª ou encore ¬´ Faut-il transf?©rer la capitale ? ¬ª s‚Äôinterrogeaient respectivement SUD-QUOTIDIEN et LE TEMOIN en janvier et avril 1994 ?† propos d‚Äôune contribution sur la n?©cessit?© du transfert de la capitale administrative et politique du S?©n?©gal.

La question n‚Äôavait apparemment int?©ress?© que la communaut?© scientifique (g?©ographes, urbanistes, environnementalistes, historiens‚Ķ), le pouvoir politique et les bailleurs de fonds visiblement opt?© pour des solutions internes (travaux routiers, plans de circulation, r?©formes du syst?®me de transport collectif, ‚Ķ).

Pratiquement une d?©cennie apr?®s, l‚ÄôEtat a aujourd‚Äôhui tranch?© la question au bout de quelques mois d‚Äôun d?©bat politique passionn?© : ¬´ Face ?† des conditions de mobilit?© de plus en plus difficiles, il faut d?©congestionner Dakar. ¬ª Cette d?©cision politique est majeure parce qu‚Äôelle prend ?† bras le corps les probl?®mes de mobilit?© et de cadre de vie de la capitale.

Mais elle est aussi et surtout majeure parce que le choix du site de la nouvelle capitale va marquer sans aucun doute l‚Äôorganisation future de l‚Äôespace s?©n?©galais. La nouvelle donne appelle une analyse prospective qui devra r?©pondre ?† un certain nombre de questions :

Quel sera l‚Äôimpact d‚Äôun organisme par essence polarisatrice d‚Äôactivit?©s et de personnes et consommatrice d‚Äôespace dans une zone vou?©e ?† devenir un p?¥le de production fruiti?®re et mara?Æch?®re ?

Quelles seront les cons?©quences de cette double polarisation sur une r?©partition d?©j?† tr?®s in?©gale des hommes sur l‚Äôespace ? En d‚Äôautres termes, comment se comportera la dynamique migratoire est-ouest ?

Dans quelle mesure l‚Äôacc?®s aux services offerts par le nouveau centre administratif sera-t-il am?©lior?© pour des populations de l‚Äôint?©rieur essentiellement concentr?©es dans le centre-est?

Elle est enfin majeure parce qu‚Äôelle intervient dans un nouveau contexte d‚Äôune marche r?©solue vers l‚Äôint?©gration nationale, sous-r?©gionale et d‚Äôune mani?®re g?©n?©rale africaine.

Dans ce cadre, comment une nouvelle capitale ouverte sur l‚Äôoc?©an va-t-il traduire la nouvelle volont?© d‚Äôun d?©veloppement endog?®ne synonyme de rupture avec un pass?© politico-?©conomique colonial qui avait command?© le choix des sites de Dakar et de Saint-Louis et de la presque totalit?© des capitales africaines ?

La r?©flexion sur toutes ces questions devrait permettre, nous l‚Äôesp?©rons, de mettre en place les outils futurs de mise en ?ìuvre et d‚Äô?©valuation dune d?©cision politique de port?©e non seulement nationale mais internationale.
Rétrolien(0)
Commentaires (0)Add Comment

Ecrivez un commentaire

Vous devez être enregistré pour écrire un commentaire.

busy